Denis LAFONTAINE

Denis Lafontaine dessine sur de grands formats les hommes et les femmes de notre monde contemporain. Il cherche ainsi à habiter des lieux chargés de spiritualité en les marquant de la forte présence humaine que dégagent ses oeuvres. Pour Faveraye , il prévoit une série de personnages qui sembleront venir de la nef disparue pour pénétrer dans le choeur de l'église.

Présentation de l'artiste par Marion Julien le jour du vernissage:

Vous allez découvrir un édifice très original puisque comme cela vous a été indiqué il n’est que la partie restante d’une ancienne église dont la nef a été détruite. Ce n’est pas la première fois que nous nous trouvons dans cette configuration dans notre circuit. L’originalité dans ce cas tient d’une part au volume très imposant de cette restante de l’ancien édifice, d’autre part à son étrange décor : des murs rose saumon, garnis d’une frise dont on ne sait si elle est d’inspiration byzantine ou année 20, et de grandes statues blanches qui témoignent de l’importance passée de l’église de Faveray.

C’est toujours un défi d’investir de grands volumes de ce type. Le défi était d’autant plus grand que pour occuper cet espace, j‘ai fait appel à un dessinateur. Denis Lafontaine dessine au fusain des personnages. Je pensais qu’il saurait les faire entrer dans cette église qui depuis longtemps ne reçoit plus de fidèles. C’est bien ce que vous allez découvrir : des personnages, grandeur nature, qui semblent venir de l’ancienne nef pour arriver jusqu’au chœur. Ce sont des hommes d’allure très contemporaine, vêtus de jean, torse nu.

Cette modernité nous les rend proches bien sûr. Mais ce qui est le plus frappant c’est l’émotion qui se dégage de ces corps et de ces visages. La maitrise technique de l’artiste lui permet de nous faire partager toutes sortes d’impressions : un sentiment de paix et de sérénité d’abord, mais également une incertitude, une angoisse ou une souffrance sous-jacente. Beaucoup de personnages semblent sortir d’un demi-sommeil et on devine un besoin de libération, ou l’aspiration à des réalités plus élevés.

Ces dessins invitent le visiteur à la méditation et vous pourrez certainement chacun y trouver vos propres éléments de réflexion.

Vous admirerez bien sûr le coup de crayon de l’artiste, mais également la façon dont il a subtilement utilisé dans ses dessins le gris des plâtres du chemin de croix, le rose des murs et de la frise, ou certains détails de la dégradation de l’édifice.

Je vous invite donc à faire cette belle découverte.                            

 

Ancienne église de Faveraye
Faveraye-Mâchelles 49380
Latitude: 
47.2522
Longitude: 
-0.5011